Forum RP sur lequel une guerre intestine, opposant deux syndicats du crime et les forces de l'ordre, déchire la mégapole d'Héliopolis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course nocturne amicale? [PV Vanille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuna S.Kuroi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 05/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Jeu 27 Mar - 10:24



C'etait tard le soir et je venais de finir mon service de douze heures qui s'etait avere etre aussi ennuyeux que je l'avais pense. J'avais passe ma journee a trier des dossiers de dizaines d'enquetes en cours afin d'an selectionner un bon nombre pour les reprendre puisque les membres de l'equipe qui s'en occupait jusque la etaient ou en vacances ou suspendus pour corruption.
La moitiee des affaires sentaient la corruption a voir les preuves disparues, les indices effaces etc. J'avais deja ma part d'experience la dedans. C'etait une des raisons pour lesquelles j'avais du fuir Chicago dans le passe car j'etias en train d'exposer tout un reseau de flics corrompus en relation avec les gangs qui faisaient regner la terreur la bas.

A los Angeles on rencontrait gang apres gang qui se faisaient la guerre entre eux et malgre les difficultes nous avions mis fin apres deux ans a ces guerres incestes. Je peux encore me souvenir de chaudes courses poursuites et des intenses fusillades qui ont cause plus d'un mort. La situation y etait devenue si incontrolable que plus la loi et les proces dans les tribunaux n'avaient en realite plus de sens car des que les suspects n'etaient plus enchaines ils recidivaient le jour meme. Les cadavres recoltes par la morgue a l'epoque avait fait scandale nous avait recolte le surnom de la brigade des bouchers. Peu flatteurs je dois admettre mais bien merite.

“les gars notre nouvel equipier est une celebrite!
-Ah ouais?
Ouep. Si vous avez entendu parler de la brigade de choc de LA qui a envoye plus de criminels a la morgue qu'aux tribunaux.
-Tu parles des bouchers de Los Angeles je suppose.
Exactement. Je vous presente donc ...”

J'avais eu droit a des critiques de mes collegues du bureau qui ne semblaient exactement me venerer.

-Ta gueule Carter. Pour ta gouverne je te rapelle que cette ville est la plus criminelle du pays et personne ne semble vouloir y faire quoi que ce soit. Donc soit vous etes une bande d'incompetents de premier ordre, soit vous n'avez pas assez de personnel pour regler la situation. Dans les deux cas, il y a du boulot sur la planche.

Mon opinion sur la situation ne leur faisait pas plaisir et mon arrogance face a eux leur deplaisait encore moins. Ils ne pouvaient cependant rien y faire pour la bonne et simple raison que je venais d'etre nomme leur superieur et rouspeter les mettrait comme sanction d'etre relegue a la circulation et les patrouilles.

“Si tu n'etais pas mon superieur je te casserais les dents enfoire.”

M'avait il replique sur une intonation venimeuse. Je l'avertit que s'il essayait il n'allait pas apprecier ma reponse et cessa de rouspeter suite a quoi ils se remmettaient tous au travail. Le reste de la journee c'etait passe sans accroches et mes subordonnes bien que tous plus ages que moi acceptaient mon autorite tant bien que mal.

Mes voisins s'etaient charges de nourrir mon felin il y avait quelques heures en arriere et moi, moi j'etais en train de rentrer a la maison depuis quelques minutes laissant mon lieu de travail derriere moi. J'etais presque arrive a l'entree de l'autoroute quand j'entendis la CB grisouiller.

“On vient de nous signaler que des courses illegales sont sur le point de debuter dans le Down Town. Je demande a toutes les unites d'intervenir.”

La centrale avait comme d'habitude ses oreilles grandes ouvertes. L'un des quelques departement de la police de cette ville a etre plus ou moins cleans a ce qu'il m'avait ete explique par mon capitaine de LA.

-Ici Shizuka Kuroi, je prends l'intervention. Envoyez de vehicules banalises pour fermer toute possibilite de s'echapper et les patrouilles en alerte pret a intervenir a mon signal.

Leur repondais je appuyant de tout mon pieds sur l'accelerateur un lourd bruit d'echappement remplissant l'avenue ou j'etais. J'eus beaucoup de regards curieux et irrites a mon egard et personne ne voulant vraiment me laisser passer ce a quoi j'allumais mes sirenes.
Comme pare magie on me laissa alors passer et en moins de cinq minutes j'etais sur place mais arrivais en retard... La course avait deja commence mais je pouvais reperer au boucan provoquer par les coureurs leur direction.

-Faites intervenir toutes les unites. On cherche plusieurs motos et quelques vehicules japonais fortement modifies a voir les traces de pneus.


Apres avoir informe le central qui relayait ordres et infos je suivis les fraiches marques de pneus sur le bitume et les bruits d'echappement. Je ne tardais pas a rattraper le dernier concurrent qui a la vue de mes girophares dans son retroviseur tentait de s'echapper. Je me servis du belier a l'avant du vehicule et l'envoyais dans un lampadaire ruinant son bolide dont la suspension avant rendat l'ame au choc avec le poteau en fer.

-Un suspect immobilise au coin de la sixieme avec la trentieme rue.

Je savais que je n'avais pas encore fini et pour etre plus discret j'eteignis les girophares et les sirenes poursuivant les autres fuyards. Au loin je pouvais enfin apercevoir le reste des coureurs. Trois motos ainsi que quattre voitures.

Diable, ca va etre une longue nuit. J'espere au moins pouvoir causer avec au moins un des coureurs pour des informations

Je foncais a travers la ville avec plus de deux cent kilometres a l'heure, me rapprochais d'une autre voiture participant a la course et l'envoyais aussi dans le decor alarmant les autres de ma presence.

“Centrale a Shizuka, on a votre position. A quatre rues il y a un premier barrage pour les bloquer et une autre encore se trouve deux rues plus loin. Chargez vouz des motos si vous y arrivez”


Je leur communiquais que j'avais compris le message et me concentrais des lors sur les motos. Je ne sais pourquoi mais mon attention se portait sur une moto pilote par vraisembleblement une femme a en deviner par la silhouette et la couleur de sa combinaison. J'etais persuade a ne pas me laisser semer par une mobilette gonflee.


P.S:J'espere que ca ira comme debut Wink

grtz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Jeu 27 Mar - 12:00

J’avais eu quelques problèmes financiers, ces derniers temps. Il faut dire, travailler deux à trois jours semaines dans une boutique de vêtements ne rapporte pas suffisamment pour payer mon logement. Et bien que, effectivement, parfois, je dépensais beaucoup, je n’avais qu’acheté le strict nécessaire cette semaine. Et peut-être une paire de chaussure, à bien y penser…

Quoi qu’il en soit, j’avais eu vent d’une course, ce soir, et je m’étais donc préparé en conséquence. J’avais préparé une bonne portion de pâtes pour Ioann et Florence, qui étaient je ne sais où au moment où j’ai quitté. Et si cela ne leur convenait pas, connaissant l’homme qui partageait mon lit, il n’aurait aucun mal à se faire de « grosses saucisses chaudes », comme il disait si bien.

Et alors que les gens se rassemblaient pour la course, j’étais celle qui sortait du lot. Clairement, une fille comme moi, avec une moto rose, une combinaison mauve, en combinaison de latex bien moulante, une fille comme moi peut s’attendre à recevoir quelques commentaires de la part des autres participants. Ces autres participants étaient bien sûr des mâles bien virils, avec du poil au menton et sur le torse. Ou plutôt, c’était ce à quoi je m’attendais. Mais en regardant les autres, je me dis que je me trompais largement. L’un d’entre eux était probablement un étudiant à l’université qui cherchait à se faire un peu d’argent. Il n’avait pas du tout l’air prêt pour ce genre d’activités disons… dangereuses. Il était très nerveux. J’aurais normalement eu envie de le rassurer, en lui disant que, après tout, ce n’était qu’une course! Mais c’aurait été lui mentir que de dire une telle chose. Ce qui m’attirait dans ces courses, c’était justement le danger. Pauvre petit, qui allait probablement terminer sa course à l’hôpital…

La course commençait bientôt. J’avais mis mon casque de la même couleur que ma combinaison, et j’avais grimpé sur ma moto, avant de me placer sur la ligne de départ improvisée. Je pris une grande respiration, en fermant les yeux, avant de les ouvrir à nouveau. Je souris sous mon casque. La simple pensée que le départ était bientôt me faisait vibrer. Je commençais déjà à voir ce que j’avais besoin de voir pour arriver première… Je voyais des échappatoires, les dangers qui approchaient. Que de plaisirs pour un simple départ qui n’était même pas encore arrivé…

Puis, la course commença, alors que le feu rouge changeait au vert. Nous avons tous démarré en trombe, voitures comme motos. Et celui que je suspectais être un étudiant… Je ne le voyais déjà plus. Et pour être honnête, c’était le cadet de mes soucis.

J’étais presque en tête, déjà après quelques minutes. J’avais entendu quelques sons étranges derrière moi, avant de me rappeler que les autorités n’intervenaient presque jamais dans cette ville… D’ailleurs, je m’étais souvent posé la question sur le pourquoi autant d’inactivité. Mais au fond, j’étais heureuse qu’il n’y en ai pas beaucoup. Autrement, c’aurait été un problème supplémentaire à gérer. Et même si j’aimais le danger, ça, c’était quelque chose qui ne m’enchantait pas.

Et comme je croyais justement que les autorités n’intervenaient jamais, voilà qu’un de mes concurrents était jeté en dehors de la route par une voiture bien étrange, dans cette course. Je tournai la tête deux secondes. Je venais d’avoir plusieurs surprises, ce soir! D’une part, les concurrents n’étaient pas du tout ce à quoi je m’attendais, et en plus, l’intervention d’un agent de l’ordre? Que de surprises! Et visiblement, cette voiture nous pourchassait nous, les motos. Je supposai qu’ils avaient quelque chose devant pour bloquer les voitures… Autant changer de chemin, non?

Je ne savais trop ce que faisaient les autres pilotes. L’un d’entre eux, à moto, stoppa carrément sa course, pour se sauver dans l’autre sens. Très bien! Un concurrent de moins, dans ce cas, et moins de risque pour moi de perdre l’argent que j’avais parié sur cette course. Je tournai la tête vers la voiture, me demandant ce qu’il faisait, mais il semblait persistant à l’idée de nous arrêter, moi, et l’autre à moto.

Je vis l’ouverture d’une ruelle. Je la connaissais bien, celle-là. Je savais exactement ce qui s’y trouvait. À moins qu’il y ait quelques éléments humains, il devrait y avoir une barrière grillagée trouée juste assez pour me permettre de la traverser sans accro, deux containeurs à déchets, et une échelle menant au balcon de l’un des appartements. Je m’y engouffrai donc, avec l’espérance que ce serait bien ce que je trouverais… Et ce fut le cas. Quelle joie de vivre dans ce quartier, et d’en connaitre d’innombrables recoins!

Alors que j’allais pour traverser la barrière, je remarquai un sans-abri qui se releva et qui allait probablement être percuté par ma moto si je ne faisais rien. Je déviai un peu avant de revenir, l’évitant de justesse, et réussissant à passer dans le trou de la barrière. Néanmoins, ce petit accro dans mon calcul me valut d’être blessée par l’une des mailles. J’avais passé suffisamment près d’une des mailles pour qu’elle m’agrippe l’épaule, et déchire une partie de ma combinaison, et ma peau, juste en dessous. C’était superficiel. Mais, seigneur, quelle douleur! Je serrer les dents, et mes doigts se crispèrent sur les poignées de ma moto. Au moins, j’avais traversé. Et ensuite, ce serait désinfectant immédiatement après la course. Qui sait ce qui pouvait se trouver dans le coin?

Je savais où j’étais, mais je ne savais pas où étais les autres concurrents, ou cet agent de la paix qui nous avait pourchassé. Je ralenti légèrement, me dirigeant toujours vers ce que nous avions défini comme le point d’arrivée. Cependant, je savais que le policier devait être simplement dans la rue d’à côté. Je pouvais donc le voir surgir de nulle part.


HRP : pour la "barrière grillagée", c'est ce que j'entendais.

_________________
I think I'm just in love with the feeling ;
My thoughts are racing faster than my body can react,
The danger doesn’t register, the fear feels like an act.
Oh I remember that feeling, I must be dreaming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna S.Kuroi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 05/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Ven 28 Mar - 12:54

la course poursuite avait ete haletante et epuisante. J'avais eu du mal avec la petite cylindree de les rattraper. Les voitures avaient ete plus simples a rattraper ce que je ne pus dire des motos.
Ces bicylettes motorises avaient autant voire plus de puissance que ma petite peugeot et pesaient naturellement beaucoup moins. Je pouvais entendre ma suspension droite geindre et savais des lors deja que je pouvais remplacer les deux bras et les amortisseurs.

-Merde, merde, merde.

Tandis qu'une des deux motos restantes fut abandonne par son proprietaire qui s'enfuyait dans une ruelle pour disparaitre dans les recoins sombres du downtown je poursuivais toujours la derniere moto. Le ou la pilote de celle ci etait doue et zigzaguait avec aisence au milieu du trafic nocturne. L'adrenaline me submergeait m'obligeant a extraire le dernier NM du petit seizecent centimetres cubes compresse reveillant tout le quartier au passage. Ils ne devaient certes pas etre content mais je faisais mon boulot.

"Centrale a Kuroi, nous avons apprehende tout les suspects mis a part le votre"

J'acquiessais et leur fis comprendre que j'avais compris le message. Le pilote semblait bien connaitre les environs et s'enfoncais dans une ruelle etroite dans laquelle je ne pouvais passer avec les barres de protection protegeant le devant de mon bolide.

-Centrale j'ai besoin d'un itineraire pour me rendre a la cour interieure du bloc d'immeubles ou je me trouves.

J'entendis la radio grisouiller puis retourner au silence. Je me demandais ou la moto pouvait bien etre passe et ralentis jusqu'a revenir a une vitesse plus raisonnable. Une minute plus tard on me donna mon itineraire.

-Reçu 5 sur 5.

Leur retorquais-je alors que je prenais une rue passablement large pour me rendre a l'endroit ou je devais etre. A cinquante metres de ma destination je coupais mon moteur et fermais ma voiture a cle continuant a pied. L'adrenaline et l'excitation etaient encore presents et je courus en silence ne mettant que quelques secondes pour me rendre au coin du dernier virage. Je regardais discretement et apercus la moto et sa proprietaire.

La proprietaire de la becane semblait etre une jeune femme. Elle portait une tenue de moto moulante epousant a merveille les courbes de son corps bien proportionne.

*Les courses urbaines changent aussi d'acteurs on dirait*

Remarquais je en silence parce que diable qu'elle etait seduisante dans cette tenue aux couleurs plutot feminines. Mon esprit me rappelait encore et toujours a mes deux "soeurs" que je m'efforcais de chasser de mon esprit.


*Non, non, non. C'est meme pas la peine d'y penser. Je ne veux pas, point barre!*

Pestais-je contre moi meme en sortant mon flingue de mon holster et sortais de ma chachette me dirigeant a grands pas rapides vers la jeune femme encore plus attrayante de pres que de loin...

-Joli pilotage mais j'ai bien peur que cela s'arrette ici mademoiselle...

Lui envoyais sur une intonation severe un regard predateur dans les yeux la pointe de mon canon vise en sa direction. Je ne pus cependant m'empecher de la devorer du regard. Quand a elle, si elle arrivait a voir que j'etais un homme de mince taille la longueur de ma chevelure pouvait l'enduire en erreur.

-Je dois avouer que j'ai eu du mal a vous suivre. Mes felicitations pour cela mais veuillez vous identifier je vous pries.

Lui demandais-je avec un ton poli mais autoritaire mon accent japonais trahissant mes origines. Je devinais pourtant que si elle avait voulu fuire elle l'aurait deja fait parce que j'avais bien mis trois minutes a atteindre l'endroit ou j'etais stationne. J'arretais mes pas lorsque j'etais a quelques metres d'elle. J'avais un plan en tete pour faire plier lesgenoux des organisations criminelles et pour cela j'avais besoin d'informateurs. TC m'avait appris que si tu voulais attaquer les reseaux tu devait commencer en bas de l'echelle et c'est ce que je comptais faire. Je vopulais seulement les traiter avec plus de respect que Terry Curtiss le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Ven 4 Avr - 19:19

J’avais réussi à échapper à tous ce que je pouvais. J’étais la dernière participante. Ainsi, même si on m’attrapait, c’est moi qui remporterais le reste. J’étais gagnante par forfait, n’est-ce pas? L’autre avait intérêt à me donner mon du… sinon, je le récupérerais sur une autre course, et cette fois, il cracherait. Autrement, j’avais déjà vécu une situation similaire, où l’un des participants n’avait pas voulu payer. J’en avais parlé à Ioann, et le jour d’après, il était venu me payer en personne… Je ne sais trop si ces deux éléments étaient liés, mais vu ce dont mon Ioann chéri était capable, c’était très probable.

Je roulais maintenant tranquillement, quand je le vis. Ou plutôt, j’étais certaine que c’était lui. Sinon, pourquoi une personne pointerait une arme sur moi, autre que pour m’empêcher de continuer à rouler parce que c’est illégal? Visiblement, la personne avait les cheveux longs. Sur le coup, je crus qu’il s’agissait plutôt d’une femme, mais en me rapprochant, je voyais bien qu’il s’agissait d’un jeune homme. Plutôt mignon, en fait, pour être honnête. Enfin, les gens me connaissant m’aurait dit que ce n’était pas mon genre. Sous mon casque, je remarquai les regards qu’il me lançait. Je souris, avant d’arrêter ma moto complètement à peine un mètre devant lui. Je mis mes mains sur mon casque avant de le relever, et de me dévoiler à l’homme devant moi. Je lui offris un beau sourire, avant de me mettre à rigoler. Je déposai mon casque sur le guidon, le suspendant ainsi, avant de lever les mains en l’air.

« Oh, pitié, monsieur l’agent! Je ne suis qu’une victime dans cette histoire!... Oui enfin, c’est vrai que j’ai pris la fuite lorsque je vous ai remarqué, avec votre voiture... et hem… Si je disais que je ne faisais pas partie des participants, vous ne me croiriez pas, hein? »


Je fis la moue. Cela ne me faisait pas du tout plaisir. En revanche, son commentaire sur ma performance me remplit de joie. Mon sourire revint rapidement.

« Ah oui, vous trouvez? Oh, mais je suis sûre que ce n’était pas si bien que vous le dite, je n’ai rien fait d’exceptionnel!... Hem. Ah oui, mon nom? »


Il ne pouvait pas simplement m’emmener au poste de façon brutale, en me jetant au sol, me donnant mes droits sur le silence et tout ça? Non pas que je voulais me faire jeter au sol, mais ce serait vite fait, au moins… Est-ce qu’il voulait discuter? C’était l’impression que j’avais… Oh, et puis, ce pouvait être une expérience intéressante. Et puis, quelqu’un dans la police qu’on connait, c’est toujours pratique, n’est-ce pas?

« Oh oui, mon nom c’est Vanille!... Hem… Oh! Mon vrai vrai nom! »

Je me mis à rire. Qu’est-ce que je pouvais être bête, parfois! Comment est-ce que j’avais pu croire qu’il désirait connaitre mon nom, disons, intime?

« Pardon, pardon! Mon vrai nom est Vanessa… Allen. Vanessa Allen. Mais, tout le monde m’appelle Vanille, alors vous pouvez bien m’appeler vanille aussi! »

Toujours avec les mains dans les airs, je me mis à le parcourir des yeux. Définitivement, il n’était pas laid. Pas laid du tout, même! Son accent et ses traits me donnait l’information sur son origine, soit, japonaise, ou alors à moitié. Pour être honnête, c’était le cadet de mes soucis. Je lui fis un nouveau sourire.

« Hem… je peux… je peux baisser mes mains? C’est hem, inconfortable… »

Et j’avais chaud, aussi. J’aurais bien détaché ma combinaison, mais avec mes mains dans les airs, ce n’était pas facile. Et son arme pointée sur moi commençait à me rendre légèrement mal à l’aise. C’est bon, j’étais arrêtée, et je n’avais pas l’air dangereuse pour deux sous. Quelle idiote se sauverait d’un homme armé prêt à tirer?... Ah oui, c’est vrai que c’était mon genre de le faire, simplement pour m’amuser… Il me faudrait peut-être revoir mes priorités.

« Et, si vous pourriez baisser votre arme ça… hem, disons que ça nous mettrais tous les deux plus à l’aise, n’est-ce pas, monsieur…? »

_________________
I think I'm just in love with the feeling ;
My thoughts are racing faster than my body can react,
The danger doesn’t register, the fear feels like an act.
Oh I remember that feeling, I must be dreaming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna S.Kuroi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 05/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Jeu 10 Avr - 11:49



Si elle avait reussi a s'echapper ce n'avait pas ete pour long car grace aux indications de mes collegues du central je me trouvais desormais tout pres d'elle. Pour autant la course poursuite avait ete haletante et j'avais eu beaucoup de mal a suivre. Elle m'apercut et comprenait sans doute que ce n'etait pas le moment de defier l'arme pointe en sa direction.

*Au moins je n'ai plus a courir a travers la ville maintenant*

Soupirais-je dans mes pensees bien content que la poursuite s'etait arrete. Si de mon cote je pouvais pour le moment remarquer que ma fuyarde etait une tres charmante jeune femme elle ne semblait se gener pour en faire de meme hesitante sur le fait que je sois un homme ou une femme pendant quelques secondes. Je pense qu'elle le verra tres vite meme dans cette obscurite de meme que je decouvrirais son visage d'ici peu de temps.

-Non, effectivement. Et euhem, ma voiture a beau etre tres rapide, ce n'est encore rien compare a la moto. Corriges moi si je me trompe mais je doute qu'elle soit encore dans son etat originel.

Je dois avouer que la jeune femme avait aussi un tres beau visage mais sa voix mal a l'aise et son rire ne me trompaient pas. Malgre son mal etre elle apprecia le compliment et put de nouveau sourire. Je n'avais point l'intention de l'arreter non plus, j'etais las, fatigue et avait en fait plus envie de rentrer a la maison qu'autre chose bien que cela me paraissait interessant aussi de passer une demi heure ou plus a discuter avec elle au bar.

Elle se presenta donc a moi d'abord sous le nom de Vanille, un pseudonyme qu'elle preferait sans doute utiliser pour une raison ou une autre laquelle ne me concernait pas. Puis son identite officielle fit surface. Elle s'appellait Vanessa Allen, pas un nom qui vous fait particulierement froncer le sourcil contrairement au mien aussi imprononcable qu'incomprehensible pour les gens de ce pays disons le rustre et barbare compare a mon Japon adoptif.
Mais elle semblait insister que je l'apelle par son surnom aussi puisque tout le monde le disait selon elle.

*Ma foi, Vanessa ou Vanille, peu importe*

songeais je silencieusement oubliant que j'avais toujours un canon pointe sur elle ce qui me revint a l'esprit quand elle me posa la question. Elle avait les joues empourpres et semblait avoir chaud me suggerant de ranger mon canon pour qu'on soit tout les deux plus a l'aises. Elle avait pas tort bien que le poids de l'arme a feu ne me derangeait guere. Par dessus le marche elle m'appellait monsieur. Argh que je deteste ce mot, ca me fait me sentir plus vieux que je suis.

-Oui, biensur Vanille. Tu peux aussi m'appeller Setsuna si tu veux, je n'aime pas vraiment le titre de monsieur a vrai dire.

Lui dis-je en rangeant mon arme dans son holster. Elle n'allait plus filer et j'allais plus la faire arreter pour devoir remplir d'autres formulaires etc. Et il fallait bien que je commences a elargir mon groupe d'amis dans cette ville qui ne se consistait que de deux autres flics avec qui je pouvais bien m'entendre.

-Parce que je te trouve tres seduisante je t'invites a boire un coup.

Lui disais je sur le ton de la plaisenterie en y ajoutant quelques secondes apres des propos moins enclin a etre interprete pour de la drague.

-Surtout parce qu'au premier abord tu sembles etre tres sympathique et de deux parce que je n'ai aucune envie de retourner au poste.

Je lui souriais er remettais quelques cheveux en place derriere ms oreilles qui avaient retrouves le chemin vers leur endroit naturel qui ne me plaisait guere. Je fouillais dans une poche a la recheche d'un elastique pour attacher mes cheveux en queu de cheval.

-Alors si tu connais un bar dans le coin, c'est moi qui invite.

Je lui proposais cela en toute amicalite et attendais sa reponse en esperant qu'elle accepterait et puis rentrer allait etre difficile avec ma suspension endommage. Meeeerdeuh, je ne pouvais meme pas rentrer chez moi en realite et me demandais comment j'allais resoudre cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Niveau:
Hp:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    Lun 28 Avr - 21:05

Ce policier était très perspicace! Ma moto n’était pas du tout l’une qu’on retrouve normalement chez un concessionnaire. Je baissai les yeux vers mon moyen de transport, caressant doucement le guidon du bout des doigts. Comme je l’appréciais, ce bijou. C’était à la fois mon gagne-pain principal, et ma passion. Je ne pouvais pas demander mieux.

Il se présenta à son tour. Il s’appelait donc Setsuna, et il n’aimait pas se faire appeler Monsieur. Oh, mais je ne l’avais appelé ainsi que pour signaler que je ne connaissais pas son nom. Maintenant, j’allais bien sûr l’appeler Setsuna. C’était un joli nom, pour un joli visage! Je préférais taire cette remarque de mon cru. Il aurait pu croire que je le draguais. Je me penchai sur ma moto, m’appuyant sur le guidon. Je le regardais, toujours souriante. Il semblait sympathique. Puis, je réalisai que j’étais placé de la même façon que les modèles qui posent pour des magazines de véhicules, ou de motos. Je me redressai donc sans plus attendre. J’avais un don pour prendre des poses suggestives, m’avait déjà dit une collègue.

« Eh bien enchanté, Setsuna! Je n’aurais pas cru croiser un représentant de l’ordre aussi enclin à la discussion, pour être honnête! »

Ce qu’il me dit ensuite me fit légèrement sursauter, et me gêna un peu, aussi, il faut le dire. Enfin, je ne m’attendais pas à entendre ce commentaire de la part d’un policier. Il voulait aller prendre un coup? Plutôt inhabituel, pour un homme au travail! Et sa remarque… Séduisante? Moi? Je pris la peine de jeter un œil sur mon accoutrement. Je pouvais sentir mes joues se teinter de rose. J’espérais simplement que l’éclairage de cet endroit ne lui permettait pas de remarquer ce petit changement dans mon visage!

Il ajouta ensuite qu’il ne voulait pas retourner sur son lieu de travail. Alors c’était donc ça! Ce pauvre garçon voulait se détendre, en bonne compagnie! Et cette bonne compagnie, c’était moi, bien évidemment! Je me mis à rigoler.

« Oh!... hem, pourquoi pas? Ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit une demande comme cella là! Et puis, la course est terminée, je crois… je suis donc libre comme l’air! »

Je levai une jambe, pour la passer de l’autre côté de la moto, et ainsi débarquer de celle-ci. Mon autre pied se déplaça vers le support du véhicule, l’empêchant ainsi de tomber. Il attacha ses cheveux, avant de me demander si je connaissais un bar dans le coin. Je mis ma main sur mon menton, l’air pensive. Où y avait-il un bar intéressant, dans le coin? Je n’avais pas vraiment envie de danser, alors les bars de danses étaient hors de questions! Et de toute façon, dans cet accoutrement, ç’aurait probablement été difficile. Je levai un doigt en l’air. J’avais une idée. Je connaissais un petit bar plutôt sympathique, et qui plairait probablement au jeune homme, ici présent.

« Oh oui! J’en connais un! Et ce qu’ils servent est super! C’est pas très cher, non plus, ou enfin, moins que ce qu’on pourrait s’y attendre. C’est à deux coins de rue. Ça te va? »

Je lui souris à nouveau, avant de réaliser que j’avais chaud, dans cette combinaison. Sans plus réfléchir, je saisis la fermeture éclair, et je l’abaissai jusqu’en dessous de ma poitrine, et je soupirai. Finalement une bonne dose d’air!

Je m’étirai doucement, levant les bras en l’air, avant de reprendre une posture normale. Je lui pris la main, avant de le tirer en avançant, pour lui indiquer de me suivre, toujours avec le sourire. Après deux pas, je laissai sa main. Il n’avait qu’à me suivre, après tout! Je me retournai, continuant à avancer. Mes talons me forçaient à me déhancher, alors que mes bras se balançaient de chaque côté de mon corps. Je tournai la tête vers Setsuna.

« Et dit moi, c’est comment, ton travail? »

_________________
I think I'm just in love with the feeling ;
My thoughts are racing faster than my body can react,
The danger doesn’t register, the fear feels like an act.
Oh I remember that feeling, I must be dreaming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Course nocturne amicale? [PV Vanille]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Course nocturne amicale? [PV Vanille]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» schéma nocturne
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Samedi 19 Juin - Nocturne Zombies : Death Camp - Belcodène
» Micromania Games Show (nocturne)
» Demyx,la mélopée nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héliopolis :: Héliopolis :: Down Town-
Sauter vers: